Le plaisir unique du thé en version bio

Le thé pu’erh est un thé post-fermenté qui provient principalement de la province du Yunnan, en Chine.

Sa fabrication comprend des étapes spécifiques qui lui confèrent son caractère unique.

Voici un aperçu du processus de fabrication du thé pu’erh :

1. Récolte:
Les feuilles de thé utilisées pour produire le pu’erh sont généralement récoltées à partir d’arbres de thé matures, souvent appelés “thés d’arbre”, plutôt que des arbustes de thé plus courants. Cela contribue à la complexité et à la qualité du thé.

2. Flétrissage:
Les feuilles fraîchement cueillies sont étendues pour flétrir, ce qui permet de réduire leur teneur en eau et de les préparer pour les étapes suivantes.

3. Cuisson:
Les feuilles flétries sont cuites à la vapeur ou dans des poêles pour arrêter l’oxydation et éliminer les enzymes responsables de celle-ci. Cette étape est similaire à celle du thé vert.

4. Roulage:
Les feuilles sont roulées à la main ou mécaniquement pour libérer les enzymes, les jus et les saveurs. Ce processus peut être répété plusieurs fois pour améliorer la fermentation ultérieure.

5. Fermentation:
C’est l’étape clé dans la production du thé pu’erh. Les feuilles roulées sont soit empilées en tas dans des environnements contrôlés, soit compressées en galettes ou en briques. Sous l’effet de l’humidité, de la chaleur et des micro-organismes présents naturellement, la fermentation se produit lentement au fil du temps, souvent sur des périodes allant de plusieurs mois à plusieurs années. Cette fermentation post-fermente les feuilles et développe les arômes et les caractéristiques spécifiques du pu’erh.

6. Séchage et vieillissement:
Ap
rès la fermentation, les feuilles de pu’erh sont soigneusement séchées pour éviter toute moisissure ou dégradation supplémentaire. Certains pu’erh sont consommés relativement jeunes, tandis que d’autres sont vieillis pendant de nombreuses années, voire des décennies, pour développer des saveurs plus complexes et un profil aromatique distinct.

Le processus de fabrication du thé pu’erh peut varier en fonction du type spécifique de pu’erh produit, qu’il s’agisse de pu’erh cru (sheng) non fermenté ou de pu’erh mûr (shou) fermenté plus rapidement. Le vieillissement du pu’erh est également un facteur important qui peut influencer sa qualité et sa valeur.

Articles récénts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *